Le Bandit évoqué çà et là sur le net...

...

Rock à Strasbourg. Le Bandit est très évidemment évoqué à de multiples reprises par Eric T.Lurick (musclé pour les intimes, maraudeur à ses heures !) dans les pages de cet extraordinaire blog consacré tout particulièrement à la scène rock strasbourgeoise entre 1977 et 1983 ...
.

Musique en Stock. Depuis 1994 parait cette inestimable encyclopédie de la scène rock strasbourgeoise, ce guide (publication papier) est le fruit des investigations de Jean-Paul Demeusy qui a passé plus d'heures au Bandit que personne, sur scène en tant que batteur des New Blue Caps (entre autres) ou en tant que passionné et expert au sein du public ...
.

A Bomb. Groupe culte, violent, ultra charismatique, la chanteuse Loukoum véritable icône a marqué les esprits au fer rouge ... L'unique album vinyle de A Bomb est devenu aujourd'hui un collector des plus recherchés. Dans cette longue interview de Grosbert le Malfrat, autre personnalité du groupe, le Bandit est cité plus qu'intensément, comme il se doit ...


http://copyartmailartetcie.blogspot.com/2010/10/copy-art-groupie-le-mensuel-des-gloires.html
Groupie, le fanzine du Bandit édité par Sanglot Production évoqué sur le site Copy Art et Cie ...
 


http://www.youtube.com/watch?v=j3P45z6qCYk
Eric T.Lurick, Claude Prat et Jean-Luc Billing. Interview Alsatic TV réalisée lors de l'édition 2009 de Scènes d'Ici, festival organisé par la Laiterie / Artefact PRL ...
.

Edward Ka-Spel a joué l’une et l’autre fois sur la scène du Bandit, en solo ou au sein des Legendary Pink Dots. Il y a vécu notamment l’un des grands moments de sa carrière. A l’occasion de la parution du double CD (4 LP !) « the French Collection », dans le livret de cette sélection d’enregistrements de concerts donnés en France par les Legendary Pink Dots, il fait quelques commentaires sur cette date strasbourgeoise, une soirée The Night organisée par l’association Simple Détour :  
« Even so, the Dots' French connection goes back to 1985 when they played in Strasbourg at Le Bandit. This introduction to a French audience literally stunned every member of the band. Basically the crowd listened in complete silence as the notes were played, and would erupt like Vesuvius at the conclusion of a song. That show lasted for well over 2 hours. »

.

http://sonsofthedolls.blogspot.com/2010/03/les-desaxes-tout-ce-que-je-veux.html
Les Désaxés enchaînent les concerts, souvent à Paris, quelquefois en province, notamment au Bandit, à Strasbourg, club rock renommé de l’époque.

.
La page du Bandit sur facebook ...




Accès direct aux rubriques du blog :  clic






Remerciements :

Stéphane Robinot, Serge Schmitt, Eric T. Lurick, Laurence Barondeau, Hamid Jinani, Philippe Debes, Babeth Reziciner, Grosbert Le Malfrat, Quiet Dog, Nathalie Siegfried, Emmanuel Abela, Mathieu Marmillot, Eric Ritzenthaler, Duc Nhan Nguyen (War Tempo), Romain Creutzmeyer, Serge Gremillet, Patricia Weller, Hervé Petit, Pierre Lecourt, BB3, Jean Noël G., Nathalie Gandouin, Boris Selke, Bruno Chibane, Christophe Karcher, Laurence Demaison, Francis Leibenguth, Laurent Hirn, Pierre Louis Aouston, Claude Hamm, Eric Hild, Pierre Munch, Pascal Holtzer, Cécile Coiffard (chanteuse de Candidate) ...


Aucun commentaire: